poesie
comment peux tu seulement penser

comment peux tu seulement penser qu un jour je puisse te preferer laventure vile et sans lendemain et perdre du meme coup ta main. comment peux tu seulement  penser qu un seul instant je puisse te preferer laventure legere et ephemere qui deviendrait trop vite bien amere. comment peux tu encore penser que je puisse un jour toublier oublier lavanture de toute une vie celle dont jai toujours eu envie. envie detre avec toi  tout simplement de passer ensemble de merveilleux moments envie de taimer avec fougue et ardeur pour faire exploser de joie nos deux coeurs. envie detre avec toi  tout simplement te faire oublier tes plus mauvais  moments ne jamais sombrer dans les habitudes surmonter les obstacles et les turpitudes. envie detre avec toi tout betement pour apprehender ce bonheur imminent vivre un grand amour avec enthousiasme dans le secret de lalcove et de nos phantasmes. envie detre avec toi tres simplement pour vivre des jours meilleurs sincerement vivre un amour violent  vif  ardent  ni veule ni vil ni pedant envie detre avec toi tout simplement pour vivre avec toi  nos plus beau moments et nous deux vivre revivre plus que survivre a en perdre la tete en devenir ivres. envie detre avec toi tres simplement etre les plus indissolubles amants pour que tous nos coups de coeur ne deviennent jamais des coups au coeur etre toujours aupres de toi  simplement ne jamais se quitter etre ensemble a tous moments pour que chaque jour que le soleil irradie soit pour nous une nouvelle embellie etre sans cesse pres de toi simplement etre heureux sans soucis sincerement pour que chaque fleur qui pousse sur la terre evoque un sentiment nouveau que rien naltere  etre toujours pres de toi tres simplement sans surprises  ni rien dintriguant pour ne jamais voir se ternir notre amour jusqu au dernier soupir envie de vivre avec toi sincerement comme un long fleuve tranquille sereinement  pour que ne puisse jamais se tarir ton si bel et si radieux sourire envie de vivre pres de toi calmement ne jamais se quitter ou rarement pour que nos belles journees dautomne ne puissent jamais devenir monotones. envie de vivre avec toi acharnement  avant que les monstres nous arrachent sournoisement  et pour que chacun de nos aurores gardent leurs teintes rouge et or envie de dormir pres de toi amoureusement enlacer nos deux corps a jamais eternellement pour que chacun de nos couchers de soleil garde pour toujours leur belle teinte vermeil  envie de vivre ensemble perpetuellement  defendre notre union sacree impitoyablement  pour que chacune de nos nuits reste etoilee et que nos corps restent tout deux enlaces et notre amour sera pour nous un monument bati pour leternite sur de solide fondements pour que chacun de nos printemps refleurisse et que jamais nos amours ne se tarissent pour que les plus beaux mots damour deviennent des mots de tous les jours pour que les plus beaux mots damour effacent de notre vie les maux de tous les jours.

12:50 - samedi 15 septembre 2007 - commentaires (0)
etre soi meme

etre soi meme des gens uniques de par le monde il en nait a chaque segonde  chacun de nous porte en soi une chose que les autres nont pas  les defauts et les qualites font un cocktail a melanger pour obtenir ce petit gout celui qui nappartient qua nous.  les etres humains sont si divers quil y a toujours sur la terre quelqu un qui trouvera en nous ce quil lui manque par dessus tout.  certains recherchent leur contraires dautres cest leurs semblables qu ils preferent mais limportant cest darriver a saccepter tel que lon est et chercher a sameliorer  nest pas forcement tout changer.  quand on commence a sapprecier  lentourage la vite remarque il essaie de savoir pourquoi on se sent tellement sur de soi et tous ces gens qu on admirait finissent par nous envier car eux aussi ils cherchent ailleurs ce quils possedent a linterieur.

11:55 - samedi 15 septembre 2007 - commentaires (0)
amour

si jetais un juge et toi mon accuse je te condamnerait a maimer. en silence je taime  en secret je tadore  tu as su me changer  jai appris a taimer.  si un jours je meurs et que tu ouvres  mon coeur il sera ecrit  en lettre dor je taime encore. lamour cest comme un tresor mais beaucoup  lignorent. taimer facile te le dire difficile  toublier impossible.  je taime non seulement pour ce que tu es mais pour ce que je suis quand nous sommes ensemble.  les feux de lamour  laissent  parfois une cendre damitier.  lamour mais que faire lorsque lamour nest plus qu un reve cest en tombant qu on apprend a marcher  cest en pleurant qu on apprend ce que cest aimer  mais un seul je taime et pouf  taimer sans te connaitre cest possible mais te connaitre sans taimer cest impossible  lamour dure un instant mais on sen souvient  longtemps  personne nest assez riche pour sen passer  meme les pauvres peuvent la posseder.  tomber dun arbre cest haut  tomber dun avion cest encore plus haut mais tomber en amour cest la chute fatale.  lamour  authentique peut fort bien se passer de cadeaux  mais pas de presence. lamour ne va pas sans lestime.  lamour est une fleur delicieuse  mais il faut avoir le courage daller la cueillir  sur les bords dun  precipice.  si lamour avait un nom du tiens je lui ferais don.  lamour veritable est si pure et si rare que cela narrive  qu une seule fois dans une vie.  qu est ce que lamour ne pas vouloir echanger une hutte contre un palais.  fermer les yeux sur les defauts donner sans hesitations  plus lamour est nu moin il a froid.  pourquoi est il interdit daimer a 16 ans alors quil est permis de mourir a tout age  pourquoi devons nous souffrir daimer ce qon ne peut pas atteindre  ailleurs nest jamais loin quand on aime.  aimer une personne pour son apparence cest comme aimer un livre pour sa reliure. lamitie et lamour ne sont souvent separers que par quelques battements de coeur.

23:31 - jeudi 13 septembre 2007 - commentaires (1)
simple inconnu

ne saurais je pour toi qun simple inconnu jongleur des emotions au cirque de la rue ces mots en sensations  nouvelles et jolies  qui te donne la joie en parlant de la vie  ne saurais je jamais les meandres  du coeur dompteur avec esprit les betes de nos peurs  parole dune envie au gage de tes sens  point de geste parfait dans le refus des danses  ne viendras tu a moi  que pour  de lamitier sans jamais un emoi juste pour sourire  je serais donc bien sot de ne point  tecrire  au numero des mots le clown  de ta pensee.

22:58 - jeudi 13 septembre 2007 - commentaires (0)
refugie toi dans le reve

la vie te malmene sans treve il ne faut pas que tu en creve refugie toi dans le reve repose toi sur ces douces greves.  rever est le plus sur moyen de ne pas mourir  rever est le plus sur refuge de nos souvenirs  rever est le plus sur asile de nos desirs  rever est le plus sur chemin de nos delires  rever est le plus sur remede pour ne pas souffrir il faut rever eveille pour contourner les tristes realites pour supporter le quotidien  pour fleurir ses lendemains  le reve nous emmene sur la route de levasion  le reve nous guide dans les dedales de nos passions  le reve nous entraine dans la ronde  de nos deraisons  le reve nous ramene dans les allees de nos raisons  rever pour assurer sa survie rever pour embellir sa vie  rever pour accepter sa solitude rever pour occulter ses lassitudes  rever de jardins et de fleurs prendre un petale pour essuyer ses pleurs  rever de soleil  radieux  pour eloigner les orages rever de ciel bleu pour eclairer tes yeux.(POUR STEPHANIE)

21:45 - jeudi 13 septembre 2007 - commentaires (1)
deception

une nouvelle souffrance toujours plus intense un coeur qui se fisure depuit cette dechirure pleurer a nen plus finir ne plus jamais sourire un coup dur de la vie qui lui enleve toute envie mais qui aurait pu prevoir ces sentiments si noires pourtant nes du bonheur ne sont maitenant que douleur il na rien vue venir et il ne peux plus fuir  il croyait vraiment a cet amour la vie lui a jouer un mauvais tour on la mener en bateau il est tombe a leau son ame est a la derive il ne trouve plus la rive il reve qu elle lui revienne elle qui etait sa reine il ne sait plus que faire pour dans sa tete sans defaire il regrette maitenant chacun de ces moments meme sil fut heureux les oublier il le veut cest la seule solution ne plus penser a cette liaison la migraine ne le quitte plus dechappatoire il est depourvu il tente de sendormir en esperant revenir avec la tete enfin videe de toutes ces mauvaise pensees il reve dune vie meilleur ou il ne connaitrait ce malheur mais la pente pour linstant il doit remonter doucement sa souffrance le meurtri mais pourquoi cest tomber sur lui il reste recroqueviller serrant son oreiller il sendort enfin revant dun meilleur lendemain.  ( pour lamine )

01:59 - vendredi 7 septembre 2007 - commentaires (0)
loublier
lhiver etait tombe glacial un ange marchait les ailes fissurees des larmes glissaient sur ses joues illuminees  sechappait un bruit abyssal de son coeur que tout le monde avait pietine que lunique amour de sa vie avait briser   les forets setendaient obscures lange errait pres du desespoir et du malheur son pelerinage existait avec lourdeur  sur son visage les blessures et les coups marquaient la langueur des temps passes son unique idylle venait de loublier  lange etait il donc pelerin il marchait pour atteidre la remission de ses peches et de ses troublantes passion  il revait de plus beaux matins il se levait seul et se couchait isoler dans un renebreux paradis abandonner  il suivait un chemin trace vers les portes brisees de la feliciter  il laimait tant cetais une petite fee  lange priait leternite assis dans un confessoir laile abimer le regard perdu dans la sombre immensite  il semblait murmurer a dieu des prieres eperdues dans lombre effrayante il reclamait une passion plus haletante  les mains tendue vers les cieux  sa robe cachait sa posture prosternee il priait des jours et des nuits daffilee sans jamais cesser de laimer il finit par accepter cette meurtrissure de vivre ses sacrifices et ses ratures  il fut obliger doublier celle pour qui son rude coeur battait encore  il dut enterrer son amour sous lautel mort  il marchait dun pas titubant vers les vestiges dun passe plus glorieux   le temps la solitude passa il fut vieux pour le bercer souffla le vent dans ses dernieres folies il vit une fee dont limage fut emporter par loublier.
01:06 - vendredi 7 septembre 2007 - commentaires (0)
les mots

quelques pointilles a la fin dune phrase une suite a inventer quelques mots traces a lencre doree un tresor precieux a conserver un point dinterrogation sest installe quelques questions en route toujours encore des doutes seules les reponses seront accepters  petits chapeaux sur les voyelles toits protegeant nos lettres  dessinees delicatement en forme dailes jamais elles ne senchevetrent une parenthese comme interlude un soupir comme un repos un moment de solitude encore et toujours des mots.

23:42 - jeudi 6 septembre 2007 - commentaires (0)
tout recommence

si tu es las et que la route te parait longue si tu tapercois que tu tes tromper de chemin ne perd pas une seconde gagne du temps recommence.  si la vie te semble trop absurde si tu es decu par trop de choses et trop de gens ne cherche pas a comprendre pourquoi recommence.  si tu as essaye daimer et detre utile  si tu as connu la pauvreter et les limites ne laisse pas la une tache a moitie faite recommence.  si les autres te regardent avec reproche sils sont decus par toi irrites ne te revolte pas ne leur demande rien recommence.  car larbre rebourgeonne en oubliant lhiver car le rameau fleurit sans demander pourquoi car loiseau fait son nid sans songer a lautomne car la vie est espoir et tout recommence.

22:10 - dimanche 2 septembre 2007 - commentaires (0)
plaisir divin plaisir malin

je suis une fee oui une fee mais dans mon coeur un demon est nee il vous plait a vouloir lattirer pour que de moi vous ne vouliez vous passer. subjugues vous venez vers moi comme un animal aux aboits. vous rechercher toujours mes baisers pour ne plus vouloir me delaisser  vous ne jurez que par ma beaute et moi je ne veux que vous saccager vos bouches de pietres salisures et ma morsure sera une vrai brulure le coeur et lame que je veux devorer et votre tourmente pour toujours men delecter. de vos peurs je me nourrirais et vos malheurs mes bonheurs seraient en vous le desir de mes sens vous brulera et dans vos veines tout bouillonnera cest dans cette complainte que vous souffrirez et dans le feu de lenfer vous hurlerez  vos cris feront de mon coeur une gaite et vos pensees ne pourrez plus exorcicer vous perdurez a vouloir maimer mais moi je me plais a vous rire au nez. dans ce monde vous ne pouvez entrer car moi je ne vous y ai jamais invite linsistance sera votre douce decadence et sur vos tetes plane la mort latente je suis une fee oui une fee et mon demon en est le secret vous avez tous desire maimer mais un seul a su me garder il a su doucement percer le secret que vous avez tous voulu ignorer pour nen vouloir qua mes pensees sur vos routes je ne fis que passer.

12:47 - vendredi 31 août 2007 - commentaires (0)
cet envie qui est en moi

cet envie qui est en moi ce petit je ne sais quoi ce besoin de vous aimer ce moment inacheve votre tendre regard votre coeur entrouvert une porte a passer vous men donner la cle je ne veux rien voler juste y deposer une larme damitier   heureuses pensees dun soir  mon coeur palpite despoir  vous avez tout pouvoir  une force inconnue vos mots vos emotions  quel que soit votre nom  laissez ouvert ce livre laissez rever la plume ces taches dencre je vais les effacer par des mots tendres les remplacer  promesse dun jour que nenni chers amis promesse de toujours a la folie a la vie tant despoire dans mon coeur ce sera le bonheur notre entente sillumine car lespoir dun regard est plus fort que ce noir laissez moi vous parler laissez moi vous aimer donner moi cet espoir.

11:26 - mercredi 15 août 2007 - commentaires (0)
meme

meme dans ton silence je ressens ton absance mais aussi ta presance. meme si tu nes plus la jentend encore ta voix qui me dit bat toi.  meme si dans mes bras te serrer je ne peux pas toujours tu est pres de moi.

23:04 - mercredi 18 juillet 2007 - commentaires (1)
pourquoi
pourquoi la vie est si compliquer quand tu est loin de moi  mais si simple avec toi.  pourquoi je ne cesse de rever a toi et que ce reve ne se termine pas... pourquoi quand je te vois que je ne desire que te prendre dans mest bras. que quand je te vois pleurer que je ne souhaite que te reconforter pour ne plus jammais te laisser. pourquoi quand tu me regarde que je me mets a trambler et pourquoi quand moi je te regarde que je ne peux plus marreter que cette lueur dans tes yeux me fait toujours chavirer que cette sansation que je ressant quand je te vois sourire est imposible a decrire .
03:52 - dimanche 15 juillet 2007 - commentaires (0)
entre nous

entre nous cest l histoire qui commence au hasard de nos yeux qui se cherche. entre nous de nos bras cest le temps qui donnera un premier rendez vous.  entre nous cest le temps qui senfuie qui sen foux cest la vie qui me prend dans son poult cest le coeur qui avoue.  entre nous cest laveux qui nous brule en dessous de nos peaux que lon frole jaloux de nos moindres segondes sans nous.  entre nous cest toujours cest le contraire dun jour un voyage sans detour.  entre nous cest le fort la raison et le tord cest lenvie qui nous mord dans le cou.  entre nous cest lamour qui nous brule en dessou de nos peaux que lon frole jaloux de la moindre segondes sans nous.  entre nous cest toujours cest le contraire dun jour un voyage sans detour entre nous.

03:06 - dimanche 15 juillet 2007 - commentaires (0)
ne sois pas triste viens

le vent courbe lechine du soir il souffle doucement il senfuit lentement me laissant entrer dans la profondeur de mon ciel noir  ne sois pas triste comme la pluie ne sois pas ainsi donne un autre regard a la vie regarde ailleurs  en oubliant tes cris.  le vent insolent parfois balaye mes pensees moroses les enveloppe dans un tourbillon demoi les aneantit en me plongeant dans mes reves roses  regarde ailleurs si le temps est meilleur prends un peu de recul tu verras que ta vie nest pas si nulle.  le vent caresse mes soirees douce sucrerie de mes nuits  il est la tranquille eveille me surveillant sans faire de bruit comme un ami ta vie ne sera jamais nulle si tu en prends les renes avec fureur si tu detruis tes craintes qui te basculent viens je temmene voir la mer cet ocean de bonheur.

02:07 - dimanche 15 juillet 2007 - commentaires (0)
liresistible

souvenir tel est le mot qui te designe une lueur sest reveille en moi lorsque tu mas transpercer le coeur de ta jolie voix  seul un signe dun destin mas reveler a quel point tu comptais dans mes pensees   je reve en secret de lun de tes baisers .  aujourd hui mon seul desir est de tavouer que je taimerais pour leterniter  et jai compris une chose taimer ne serais pas facile te le dire seras difficile mais toublier serais impossible car tu es le soleil de mes jours tu es la lune et les etoiles de mes nuits  tu es le souffle de ma vie ton sourire eloigne touts mes soucis et mon desespoir sen va loin de moi   tes yeux sont unique au monde il sont les seuls a me plaire rien ne pourra me faire oublier que tu es loin de moi.  etre loin de toi ne mempeche de taimer.

01:33 - dimanche 15 juillet 2007 - commentaires (0)
la vie est la

elle respire le parfum des fleurs sauvages admire la nature si sage elle est bien dans son monde terrien elle se sent bien elle attrape le temps avec ses mains le retient avec une certaine fain  elle a besoin dapprecier ses quelques instants de bonheur a tout moment     elle reve un peu moins car elle vit plus fortement  son ame a retrouver une certaine paix dont elle prend soin  la vie est la elle la sent.

01:18 - dimanche 15 juillet 2007 - commentaires (0)
a corps perdu

me recherches tu  me sens tu me vois tu a travers le voile de tes cils quand tu tendors  reves tu de moi qui ne pence qu a toi  mattends tu chaque jour  pleures tu de ne pas me voir  aspires tu a ce que je revienne dans tes bras dans ta vie   crois tu toujours en moi comme moi je crois en toi   ressens tu de la peine depuits mon depart   tai je decu  ou tai je envoute  ou bien peut etre les deux  acceptes tu que je reviennes sur mes pas  veux tu que je partage plus de moments avec toi   voudras tu me pardonner pour le mal que je tai fait  consentiras tu a me donner une autre chance  me feras tu cet honneur  ta confiance en moi rejaillira telle  tes yeux me diront ils a nouveau je taime ou bien me fusilleront ils  teloigneras tu de moi pour me blesser comme je tai blesser  reponds ce que tu voudras mais je naurai qu a te toucher pour que toutes mes questions aient leur reponse.

23:43 - samedi 14 juillet 2007 - commentaires (0)
veriter

je ne suis qu un papillon je vole dans la nuit pour me sauver de qui je suis. je traverse les rivieres verdies polluees par la trahison jescalade les monts agrandit par mes faiblesses je franchis la foret rasee par la tristesse je vole les deserts remplis de deception je passe les portes de la peur pour atterrir jusqua mon coeur et la dans un coin sombre se cache lombre dune petite fille pleurant et demandant seulement quon la prenne dans ses bras en lui disant que tout ira bien.

23:07 - dimanche 1 juillet 2007 - commentaires (0)
brins de douceur

pas de soleil ce matin juste un peu de bonheur. du muguet dans une main et dans lautre mon coeur. pour toi ma jolie maman ma tendre demoiselle jeclaircis ce mauvais temps avec des fleurs nouvelles ces quelques brins de douceur au clochettes gracieusesse sentent la meme odeur que ces annees heureuses et quoi de plus naturel que de te rendre la joie qui parfume mon ciel lorsque je suis avec toi.

12:20 - mercredi 30 mai 2007 - commentaires (2)

« Page Précédente | (Page 1 de 3) | Page Suivante »
Qui suis-je?


Liens
bienvenue chez miss

Categories

Billets Récents
comment peux tu seulement penser
etre soi meme
amour
simple inconnu
refugie toi dans le reve

Amis
wladdakhla
thenry